La LDGL dirige un réseau composé de 25 organisations membres situées au Burundi, au Rwanda et en RDC. Elle agit à travers 3 bureaux de représentation à Bujumbura, Bukavu et Kinshasa et dispose de 4 points focaux dans l’Est de la RDC à Rutshuru, Kindu, Uvira et Goma.

L’organisation est composée de trois organes : le Congrès, le Comité directeur et le Conseil de surveillance.

 Le Congrès

Le Congrès est l’organe suprême de la Ligue. Il se compose des membres du Comité directeur, des membres du Conseil de surveillance, et de délégués régulièrement mandatés par les organisations membres de la Ligue.

Il dispose de pouvoirs étendus sur le fonctionnement et la définition des objectifs de la Ligue. Il est notamment en charge de la définition des orientations et politiques de la Ligue, de l’adoption des plans d’action, de l’agrément de nouveaux membres, et de l’approbation des rapports d’activité ainsi que des rapports financiers. Il se réunit en session ordinaire une fois tous les 2 ans, et en session extraordinaire autant de fois que nécessaire.

Le Comité  directeur

Le Comité directeur est composé d’un président, de deux vice-présidents, d’un conseiller aux affaires politiques et juridiques, d’un conseiller aux affaires socio-économiques, et d’un conseiller à la communication et aux relations publiques. La répartition des postes est opérée de manière à assurer la représentation équitable des organisations des trois pays dans lesquels opère la LDGL. Les membres du Comité directeur sont élus par la Congrès pour 3 ans renouvelables, et sont en charge de l’exécution des politiques et plans d’action adoptées par ce dernier.

Le Comité directeur dispose également des pouvoirs nécessaires à l’administration de la Ligue, en lien notamment avec le recrutement du personnel ou la convocation du Congrès. Il se réunit en session ordinaire une fois par trimestre, et en session extraordinaire autant que nécessaire, sur convocation du président.

La gestion quotidienne de la Ligue est assurée par le Secrétariat Exécutif, composé du secrétaire exécutif et du personnel mis à sa disposition par le Comité directeur.

Le Conseil de surveillance

Le Conseil de surveillance est l’organe de contrôle interne de l’organisation. Il est chargé du suivi de l’exécution des activités et du contrôle de la régularité des opérations comptables. Il est composé de 3 personnes (un représentant par pays), et se réunit une fois par semestre.